Le stylo voyageur

Jun 1, 2018  —  4 minutes

L’atelier consiste à former des couples manageur / managé.

Une fois les binômes identifiés, on explique à tous que l’on va devoir se déplacer par deux, en maintenant un stylo entre les index des deux partenaires et en silence (autrement dit sans révéler la destination aux managés). Il est tout de même autorisé de prévenir d’un eventuel obstacle que votre binôme ne voit pas.

Ensuite, on ne parle qu’aux manageurs, on peut par exemple faire sortir les managés. On leur explique quel endroit ils doivent atteindre. Une fois expliqué, faire revenir les managés.

Source Première cible

J’ai par exemple expérimenté de faire une ronde avec les manageurs, de les numéroter puis de dire : “les numéros impairs, vous devez rejoindre le coin en face à droite en passant par le centre du cercle, les numéros pairs vous allez rejoindre le coin en face à gauche en passant par le centre du cercle”. L’illustration juste au-dessus montre quels sont les trajets à suivre pour 2 des 8 manageurs.

À ce moment, l’objectif caché de l’animateur est de placer les manageurs face à la destination demandée.

Itération 1

Laisser la première itération se dérouler, c’est souvent très rapide (moins d’une minute) puis faire un débriefing.

  • Que s’est il passé ?
  • Qu’avez vous ressenti ?
  • Si vous deviez décrire le jeu de force et les responsabilités de chacun, que diriez-vous ?
  • Où est le focus du managé ?
  • Quel est le travail du manageur ?

En général on obtient :

  • C’est très lent.
  • Quand le l’ai poussé vers la droite il est allé à gauche.
  • J’ai pas compris ou il ou elle voulait aller.
  • Certains managés soulignent qu’il faut faire totalement confiance aux manageurs.
  • Le managé avait uniquement le focus sur le stylo.
  • Le manageur doit à la fois maitriser l’objectif, deviner comment le managé va réagir, s’occuper des obstacles et ne pas appuyer de trop pour maintenir le stylo en équilibre.
  • À la prochaine itération, nous aurons l’habitude de travailler ensemble ça devrait être plus rapide.

Laisser 1 minute pour que les binômes trouvent une nouvelle stratégie pour aller plus vite.

Itération 2

Faire sortir les managés et donner une nouvelle destination cible aux manageurs, par exemple : toujours en cercle, aller toucher le mur en face d’eux et revenir à leur place intiale.

Faire revenir les managés puis lancer la seconde itération puis debriefing :

  • Que s’est-il passé ?
  • Qu’avez-vous testé ?
  • Qu’avez-vous ressenti ?
  • Si vous deviez décrire le jeu de force et les responsabilités de chacun, que diriez-vous ?
  • Où est le focus du managé ?
  • Quel est le travail du manageur ?

En général on obtient :

  • C’était mieux, c’est plus rapide.
  • Les managés soulignent qu’il y a moins besoin de confiance dans le manageur.
  • Que le mouvement est plus simple pour aller dans le sens du manageur.
  • Que la pression n’était pas forcémement que sur l’index mais aussi sur l’épaule ou sur l’autre main.
  • Le managé devait comprendre les intentions du manageur.
  • À 2 de face, la gestion des obstacles et l’équilibre du stylo sont partagés

J’ai majoritairement croisé des gens qui se mettent côte à côte pour regarder dans la même direction, un moyen simple de résoudre deux des problèmes : la gestion des obstacles et l’équilibre du stylo.

Si aucun binôme n’a testé l’option “manageur dos à la cible”, prendre un manageur au hasard et montrer comment ça fonctionne.

Itération 3

Inviter tout le monde à tester le mode “manageur dos à la cible”. Dire aux manageurs de choisir une cible avec le droit d’en changer en cours de route..

Lancer l’itération puis débriefer :

  • Que s’est-il passé ?
  • Qu’avez-vous ressenti ?
  • Si vous deviez décrire le jeu de force et les responsabilités de chacun, que diriez vous ?
  • Où est le focus du managé ?
  • Quel est le travail du manageur ?

En général on obtient :

  • C’est carrément plus efficace.
  • Le manageur souligne qu’il doit faire confiance au managé.
  • Le managé souligne que c’est lui qui indique les obstacles.
  • Le manageur doit faire attention aux capacités du managé (pas trop vite surtout qu’il doit prévenir des obstacles en plus d’assurer l’équilibre du stylo).

Bilan global

Dans cet exercice, nous avons essayé de vivre l’analogie entre un management directif : “je pousse le stylo” et un management façon leader : “je donne la place pour laisser avancer les managés”. Attention, le rôle de manageur ne se limite pas à partager une vision, il faut aussi faire la place et prendre soins des managés.

Une alternative consiste à créer des trinômes : un manageur et 2 managés, ce qui fait un stylo par main pour le manageur.

Thomas Clavier

Je suis coach agile chez Azaé, enseignant à l’université de Lille 1 et co-fondateur de Deliverous, mes sujets de prédilection sont l’agilité, devops, docker, le lean startup et l’artisanat logiciel. Depuis plus de 10 ans, j’essaye de transformer le travail en un jeu, faire progresser les développeurs et challenger les managers, poser des questions pour faire grandir les équipes.

Laurent Dussault

Je suis coach devops à la Société Générale. Longtemps indépendant, passionné par le continuous delivery, l’automatisation, j’ai pris le parti ces dernières années de faire se parler les gens plutôt que de faire se parler des machines. Je travaille aujourd’hui à donner l’envie de s’améliorer, d’éliminer les contraintes pour reprendre le contrôle et la fierté de ce que l’on produit.