Canard lapin : Le jeu

Source

Objectifs

  • Faire percevoir qu’une même situation peut être vu de deux façons différentes.

10 min
plutôt en petit comité
transformation

Materiel

  • L'image soit imprimée soit sur un ordinateur

Le jeu du canard lapin est une aide au changement. Il a pour but de faire percevoir à une personne qu’une même situation peut être vue de deux façons différentes.

Source Canard

Déroulé du jeu

Vous comprendrez mieux par la suite pourquoi, mais sachez donc que ce jeu est plus fait pour être jouer à deux. Au début, vous montrez le dessin à votre interlocuteur et vous lui demandez ce qu’il voit. Ensuite, je vous explique par l’intermédiaire d’une discussion fictive :
- Moi : Tu peux me dire ce que tu vois ?
- Lui : Un canard
- Moi : Très bien. Est ce que tu pourrais me dire ce qu’il faudrait pour que le canard soit bien ? Dis moi ce que tu verrais.
- Lui : Je vois un étang avec des roseaux sur le côté. Comme cela il peut choisir d’être caché ou visible.
- Moi : Continuons. Et tu peux me dire de quoi il aurait besoin comme abri ?
- Lui : Je verrais bien des branchages pour faire une petite maison avancée dans l’eau ou l’homme ne pourrait pas venir.

Source Lapin
  • Moi : Ah oui, c’est marrant mais moi je trouve que ça serait super bien de lui fournir des carottes et de la paille
  • Lui : WTF ?
  • Moi : Bah oui, les lapins aiment bien les carottes. Tu ne vois pas le lapin ?

Arrivé à ce point, j’ai mon interlocuteur à voir sur le dessin l’autre animal (celui qu’il n’a pas vu) car sur ce dessin on peut voir un lapin, un canard ou les deux. Dans la pratique, je prends bien sûr systématiquement l’animal opposé à ce que la personne vois. Je n’ai pour l’instant jamais eu le cas où une personne a vu les deux tout de suite.

Suite de la discussion

  • Moi : Et bien tu vois, on peut voir la même situation et l’interpréter de façon différente sachant que les deux personnes ont raison. Elles décrivent chacune ce qu’elles voient. Vous ne vous comprenez pas car vous ne voyez pas la même chose. Tu peux avoir parfaitement raison en me proposant un étang pour une situation donnée, mais tu ne m’aideras qu’à partir du moment ou tu m’auras permis de voir le canard.

C’est toute la question autour de la vision commune et le fait de proposer des solutions qui nous paraissent bonnes à quelqu’un sans qu’au préalable on se soit connecter pour parler la même langue.

Conclusion

C’est un exercice rapide que j’utilise souvent en début d’accompagnement pour expliquer qu’il va falloir une période d’adptation pendant laquelle nous devrons créer une compréhension commune d’une situation. Il permet d’expliquer par l’exemple pourquoi une phase d’immersion est nécessaire (et pas juste quelqu’un m’explique ce qu’il voit).