Concours ANEO : innovation sur la rémunération

Nous publions ici notre réponse au concours lancé par ANEO sur la rémunération.

Pourquoi nous avons participé à ce concours

Chez Ajiro.fr, nous cherchons à développer des entreprises saines et humaines. Ce sujet, qui nous tient à cœur, vise à remettre l’humain au centre des organisations et à développer le bonheur au travail.

La rémunération est un sujet important dans cette recherche, c’est en effet un élément très visible sur le niveau d’équité, de transparence et de confiance nécessaire à l’épanouissement et à l’engagement de chacun.

Dans une organisation, le système de rémunération joue pour beaucoup dans les comportements. On le voit d’ailleurs au travers des retours d’expérience des entreprises libérées : le système de rémunération se retrouve modifié à un moment ou un autre.

La participation à ce concours nous apparaît donc comme une formidable opportunité de formaliser nos idées sur ce sujet.

Présentation du concours

Dans le cadre de sa transformation et de la recherche que nous effectuons sur de nouveaux types de management et d’organisation, ANEO souhaite réfléchir à des modes de rémunération innovants, et plus précisément à la décorrélation de l’évaluation annuelle et de la rémunération.

Pour cela, ANEO souhaite utiliser le canal de l’intelligence collective et a décidé de lancer un concours de réflexion sur les « rémunérations ». Qu’est-ce qui les déclenche, selon quelles modalités, à quelles fréquences, etc…???

Dans nos typologies d’entreprises, les augmentations/variations de salaire sont dépendantes de notre performance individuelle. Nous « subissons » un entretien individuel qui permet d’évaluer notre performance afin de permettre de nous attribuer un pourcentage d’augmentation.

Chez ANEO, nous avons la conviction que les évaluations individuelles sont une grande source de stress et ne permettent ni d’améliorer la performance du collectif, ni de nous faire grandir à titre personnel.

Imaginons donc une entreprise dans laquelle on décide de supprimer les évaluations annuelles de performance individuelle.

Se poserait alors immédiatement la question du salaire et de comment augmenter les collaborateurs, de quoi finalement pourrait dépendre leur augmentation ?

Un exemple de solution pourrait être de réserver un pourcentage défini des résultats de l’année à l’augmentation de la masse salariale et de la répartir selon une fonction proportionnelle à votre salaire fixe.

Mais beaucoup d’autres solutions peuvent probablement être imaginées et c’est là que nous avons besoin de VOUS et que nous vous proposons ce concours.

Notre réponse

Vous pouvez télécharger le pdf pour une lecture offline, ou lire notre proposition de rémunération libre.

La soutenance chez ANEO

Pour notre soutenance chez ANEO, nous avons utilisé un jeu de cartes contenant des personas et des situations. L’idée était de faire vivre notre proposition à travers un jeu de rôle. Nous avons laissé le jury décider l’ordre des situations qu’ils voulaient étudier.

En pratique, cela nous a permis de structurer la discussion et la partie jeu de rôle n’a pas été utilisée.

Nous avons aussi utilisé un tableur pour simuler des choix de rémunération.

Remerciements

Nous tenons à remercier ANEO pour avoir publié ce concours sans lequel nous n’aurions pas pris le temps de cette mise en commun de nos réflexions. Ces quelques heures passées à échanger sur le sujet ont été une source de satisfaction importante, de prise de conscience et d’idéation maîtrisée. Si c’était à refaire, nous le referions avec grand plaisir. Rendez-vous dans 5 ans, le contexte aura encore évolué et nous pourrons à nouveau nous poser la question.

Olivier Albiez

Je suis artisan logiciel et coach agile chez Azaé, passionné des méthodes de travail et de l’auto-organisation dans les entreprises. Curieux par nature, je suis toujours à la recherche de ce qui peut améliorer le travail collectif d’une organisation. Je suis récemment co-fondateur de Deliverous. Je suis signataire des manifestes Artisans du Logiciel et Agile.

Thomas Clavier

Je suis coach agile chez Azaé, enseignant à l’université de Lille 1 et co-fondateur de Deliverous, mes sujets de prédilection sont l’agilité, devops, docker, le lean startup et l’artisanat logiciel. Depuis plus de 10 ans, j’essaye de transformer le travail en un jeu, faire progresser les geeks et challenger les managers, poser des questions pour faire progresser les équipes.

Mija Rabemananjara

Je me définis comme une agilitatrice apprenante car j’agite pour décoller la pulpe et j’agilise pour que la pulpe puisse révéler tout sa saveur (no offense, ceci est une métaphore). La petite flamme de vos collaborateurs semble s’éteindre ? Besoin d’un nouveau souffle, d’une petite brise pour attiser la flamme ? Autrement dit, j’accompagne les organisations pour libérer le potentiel de chacune des personnes de l’organisation ; aider à mettre en place le cadre propice à l’expression de chacun dans la confiance, la contribution et le développement de ses compétences. Tout cela m’inspire, m’apprend plein de nouvelles choses et me motive. 

J’interviens en ce moment pour une entité qui veut évoluer vers un fonctionnement plus agile. J’agis sur le changement culturel, le coaching d’équipe, le coaching de managers, la mise en place de communautés de pratiques, de sessions de partage, d’ateliers/formations sur des sujets variés (communication non violente, getting things done, facilitation d’ateliers, etc.). Sûrement d’autres choses à venir. 

Si vous voulez en savoir plus contactez-moi !